COMMENT FIDÉLISER LES COLLABORATEURS DE NOS JOURS ? (1/2)

A l’ère où la guerre des talents fait rage, recruter un nouveau collaborateur et le fidéliser sur la durée relève de l’exploit. Alors comment faire pour fidéliser les collaborateurs de nos jours ? Et à quel prix ?

Partagez
A l’ère où la guerre des talents fait rage, recruter un nouveau collaborateur et le fidéliser sur la durée relève de l’exploit. Quand bien même le salaire reste un critère important dans le choix d’un emploi, il n’en demeure pas moins qu’il n’est plus l’unique motivation du salarié à rester dans l’entreprise. Alors comment faire pour fidéliser les collaborateurs de nos jours ? Et à quel prix ?

Fidéliser, c’est-à-dire ?

La fidélisation est un processus qui consiste à pérenniser la motivation des salariés sur le long terme en travaillant sur les facteurs qui les poussent à rester dans une entreprise. Ainsi, il est question de satisfaire leurs envies afin qu’ils restent le plus longtemps possible dans la structure. Conciliation vie privée/pro, autonomie, reconnaissance, ambiance de travail et bien d’autres variables sont donc à prendre en compte pour maintenir la motivation du salarié. De surcroît, fidéliser les collaborateurs permet de limiter le turn-over qui fait dépenser beaucoup d’argent à l’entreprise (formation, indemnité de départ…) en plus de créer des employés plus engagés, plus impliqués, car plus fidèles aux aspirations de leur boîte. De ce fait, plus une entreprise sait fidéliser ses salariés, plus elle gagne en performance. Mais alors comment fait-on pour susciter l’engagement des collaborateurs sur le long terme ?

1 – La fidélisation avant l’embauche

Contrairement aux idées préconçues, la fidélisation d’un collaborateur débute avant son embauche. La façon dont l’entreprise communique sur le recrutement va cibler différents profils de candidats. Ceux qui postuleront rentreront déjà dans le processus de fidélisation puisqu’ils le feront uniquement si l’entreprise leur plait de prime abord. Quant à la phase de l’onboarding, elle reste très importante afin de réduire le taux de rupture de période d’essai. Comme pour tout, c’est souvent la première impression qui fait la différence. Et cela s’applique aussi au monde de l’entreprise.

2 – La fidélisation via le management

Le management joue un rôle plus qu’important dans la fidélisation des collaborateurs et dans la motivation de ces derniers. Plus le manager est stressant, envahissant et maladroit avec ses employés, plus les collaborateurs seront démotivés, fatigués et auront envie de voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. A contrario, si le manager est trop indulgent et ne sait mettre des barrières quand il faut, les salariés auront tendance à se la couler douce et perdront en efficacité. Il faut donc un juste milieu pour garder les pépites près de soi le plus longtemps possible.

 3 – La fidélisation via l’environnement de travail

On l’oublie souvent mais l’environnement de travail est en totale corrélation avec la performance des salariés. Pensez donc à soigner les locaux de façon à ce que leur motivation et leur efficacité restent au plus haut. Pour ce faire, plusieurs tips :
  • Fournir du matériel moderne et pratique
  • Agencer les bureaux pour une communication pertinente
  • Aménager des espaces de détente et de cantine
  • S’assurer des bonnes conditions d’hygiène et de sécurité

4 – La fidélisation via l’ambiance et la culture d’entreprise

Il n’y a pas de secrets : pour faire de vos collaborateurs des ambassadeurs dévoués et fidèles, il est nécessaire qu’il y ait une culture d’entreprise forte et une ambiance agréable au sein de votre entreprise. Dans un contexte de guerre de talents, devenir une société « cool » et aux bonnes valeurs éthiques et morales aux yeux de tous, est un enjeu pour toute entreprise en 2020. Pour continuer de donner envie aux collaborateurs de travailler chez vous encore longtemps, plusieurs options sont possibles :
  • Organiser des événements ponctuels comme des team-buildings ou séminaires pour développer l’émulation collective et apprendre à se connaître
  • Organiser des rendez-vous réguliers comme des afterworks, petit déjeuner …
Suite de l'article ici