COMMENT REDORER SON IMAGE DE MARQUE EMPLOYEUR APRES UN BAD BUZZ ? (2/2)

Pour les bad buzz, la solution est dans le dicton "mieux vaut prévenir que guérir". Mais comment assumer un mauvais coup de communication ? Et surtout, comment redorer son image auprès de tous ?

Partagez
RETROUVEZ LA PREMIÈRE PARTIE DE L'ARTICLE "COMMENT REDORER SON IMAGE DE MARQUE EMPLOYEUR APRES UN BAD BUZZ ? (1/2)" SUR NOTRE BLOG

3 - Que faire pour redorer son image de marque employeur ?

1 - Faire son mea culpa

Règle de base pour limiter la casse : reconnaître ses torts publiquement. Cela vous rendra humain et ne cassera pas trop l’image de votre entreprise. Qui n’a jamais fait une erreur ? Soyez-vous-même dans le communiqué et faites-le dès que possible : attendre et repousser n’arrange pas les choses, loin s’en faut …

2 - Définir la source du problème

Trouver la cause de votre bad buzz vous permettra de ne pas refaire l’erreur. Interrogez clients et collaborateurs pour mieux cerner la source du problème, lisez les avis et commentaires sur les réseaux sociaux : il y a toujours des signes avant-coureurs d’un mauvais coup de com’.

3 - Regagner la confiance

La situation est similaire à celle que vous pouvez avoir avec vos amis : vous venez de les trahir et vous vous en voulez terriblement. Vous le savez, vous n’êtes rien sans eux et avez besoin de regagner leur confiance pour vous sentir au mieux dans votre vie. Mais les candidats sont méfiants de nos jours et il est difficile de rebondir après un bad buzz… Difficile certes, mais pas impossible ! Restez transparents, communiquez de manière positive et tentez d’obtenir des recommandations de la part de vos collaborateurs. Soyez patients, la roue va tourner !

4 - Rebâtir une belle image

Vous êtes en pleine phase de reconstruction d’image de marque employeur. Nul besoin de vous préciser que vous ne verrez jamais le bout dans le cas où des candidats potentiels tombent sur votre bad buzz ou sur des pages traitant de ce dernier. Malheureusement, vous ne pourrez pas tout faire disparaître alors concentrez-vous sur l’optimisation de votre site (SEO). Créez des contenus qualitatifs afin d’être bien référencé sur Google, rendez facile la navigation de votre site et encore une fois, communiquez beaucoup et de manière positive. Acceptez que cela prenne un peu de temps et soyez confiants, vous êtes sur la bonne voie !

4 - Pour résumer ...

Vous l’aurez compris, les bad buzz peuvent toucher toutes les entreprises, petites ou grandes, et ce, dans n’importe quel secteur d’activité : en bref, il n’y a pas de règles. Si un jour, cela arrive dans votre société, ne faites surtout pas ceci :
  • Ne pas répondre
  • Répondre trop vite, à chaud, sous le coup de l’émotion
  • Mentir, en publiant par exemple de faux avis pour contredire le bad buzz ou être dans le déni
  • Effacer les messages/commentaires
Mais plutôt :
  • S’excuser et assumer son erreur
  • Assurer que cela ne se reproduira plus et rassurer en mettant en place un plan d’action pour ce faire
  • … Ou répondre avec humour ou dérision pour potentiellement tirer profit du bad buzz
Et n’oubliez pas : le dicton « mieux vaut prévenir que guérir » s’applique au phénomène du bad buzz. Alors pour gérer ceci, 4 impératifs s’imposent : des outils de veille ultra performants, des scénarii travaillés et des acteurs aux aguets qui savent gérer une crise. Car à l’heure où la guerre des talents fait rage et où les réseaux sociaux règnent en maîtres, un bad buzz peut s’avérer être fatal pour la réputation de votre entreprise. Restez sur vos gardes !