TOP 9 DES MEILLEURES EXCUSES POUR NE PAS ALLER TRAVAILLER

Il est 7h, votre réveil sonne, il est temps pour vous de vous préparer. Mais ce matin c’est différent, ce matin vous n’avez pas envie : ce matin c’est non !

Partagez

Il est 7h, votre réveil sonne, il est temps pour vous de vous préparer. Mais ce matin c’est différent, ce matin vous n’avez pas envie : ce matin c’est non !

Seulement voilà, il vous faut un alibi de taille… Alors voici un florilège des meilleures excuses pour ne pas aller bosser !

1 – « Grosse panne de réveil … »

Un classique parmi les classiques. Vu et revu, c’est une excuse solide à reproduire de temps à autres ; même si de nos jours les réveils ont été remplacés par la fonction « horloge » de nos portables. Pas grave, un oubli, ça arrive même aux meilleurs.

2 – « Si vous saviez comme j’ai mal au dos … »

Vous avez déjà fait trois fois la panne du réveil ce mois, il faut vous renouveler pour ce matin. Rien de tel qu’un mal de dos pour convaincre vos employeurs de vous reposer chez vous. Ah, si on pouvait faire ça tous les jours …

3 – « J’ai la migraine patron … »

Quelques jours auparavant, vous mimiez déjà à la perfection les signes avant-coureurs d’une maladie. Et que ça se plaint dans les couloirs, à la machine à café, devant le bureau du boss… et le tour est joué. Plus qu’à annoncer que vous ne viendrez pas demain pour cause « de mal de tête abominable ! »

4 – « Trop de neige ! »

A savoir que si vous la faites en juin, ça risque de coincer. A contrario, dès que la neige fait son apparition, c’est l’excuse parfaite pour traîner quelques heures de plus dans son lit. Et quand bien même votre patron douterait de votre volonté à venir travailler, rajoutez-en une couche (!) en assumant que vous n’avez pas pensé aux pneus neiges « qui auraient peut-être pu changer la donne ». K.O.

5 – « J’ai la gastro »

Dans la catégorie « Maladie Qui Répugne », la gastro est largement en tête. Nul besoin de convaincre qui que ce soit de la véracité de vos propos au téléphone. Seul problème : les collègues ne vous approcheront pas à plus de 2m les jours qui suivent.

6 – « C’est la grève des transports ! »

Par les temps qui courent, celle-ci est beaucoup utilisé. « ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️: Pour l’avoir testé, elle marche bien, elle est efficace et fait mouche à tous les coups auprès de vos supérieurs. Je recommande »

7 – « Mon enfant est malade ! »

Celle-ci est magnifique. Vous ne venez pas au travail, non pas parce que vous n’avez pas envie, mais bien parce que votre devoir de parent vous l’oblige. En plus, vous serez perçu comme une personne aimante et généreuse de retour à votre travail. Résultat : un jour de congé et des applaudissements, vous avez tout gagné.

8 – « J’ai glissé dans les escaliers ! »

Celle-là, il faut se l’avouer, est à la limite du pourri. Et pour qu’elle soit crédible, il va falloir surjouer de retour au boulot, avec une attelle, des faux bleus et des plaintes en-veux-tu-en-voilà. Ambiance Actor Studio.

9 – « J’ai plus envie de voir votre sale tronche !»

Bon ici, c’est plus une excuse pour se faire virer sur le champ que pour ne pas aller travailler. Après, elle vaut ce qu’elle vaut, elle a au moins le mérite d’être sincère.